mur humide - logement humide - moisissure - déshumidificateur
mur humide - logement humide - moisissure - déshumidificateur
09.73.53.77.55
09.73.53.77.55

     Les différents problèmes d'humidité

Les moisissures sont des champignons microscopiques présents dans la nature et transportés dans les maisons par les courants d'air, les humains ou les animaux domestiques.
Une fois à l'intérieur, les moisissures peuvent se développer si elles sont en présence d'eau ou d'humidité en quantité suffisante et de matières nutritives comme le bois, le carton ou le plâtre. On les retrouve souvent aux endroits humides, par exemple autour de la baignoire ou des fenêtres.
Lorsqu'elles sont en petite quantité et qu'elles sont éliminées régulièrement, les moisissures ne représentent généralement pas de problème sérieux. Par contre, lorsqu'elles se développent de faon importante, les moisissures dispersent dans l'air ambiant des particules respirables qui peuvent, dans certains cas, entraîner des problèmes de santé.
Les problèmes de santé qui se manifestent le plus souvent chez les personnes exposées aux moisissures sont les suivants :
  • - Irritation des yeux, du nez et de la gorge
  • - Ecoulement nasal, congestion des sinus, symptômes s'apparentant à des rhumes à répétition
  • - Augmentation de la fréquence et de la gravité des crises d'asthme.

Il faut toutefois comprendre que la présence de ces symptômes chez un occupant ne signifie pas nécessairement qu'ils sont causés par des moisissures.
Les réactions observées chez les personnes exposées varient selon leur état de santé, leur âge et le temps qu'elles passent à la maison.
Les personnes suivantes sont généralement plus sensibles à une exposition aux moisissures :
les personnes souffrant d'allergies, d'asthme et de maladies respiratoires chroniques ainsi que les personnes hypersensibles.
  • - les nourrissons et les jeunes enfants
  • - les personnes âgées
  • - les personnes dont le système immunitaire est affaibli
La présence d'eau stagnante, d'infiltration ou de matériaux imbibés d'eau favorise la croissance des moisissures.
Une humidité ambiante trop élevée qui se manifeste généralement par la présence régulière de condensation d'eau sur les fenêtres ou les murs.
Une ventilation inadéquate. Il est conseillé dans ce cas : d'assurer une bonne ventilation de la maison, en ouvrant périodiquement les fenêtres ou en installant un système de ventilation mécanique approprié.
De s'assurer que l'échangeur d'air ou autre système de ventilation soit bien installé, bien calibré et de veiller à l'utiliser correctement et à l'entretenir régulièrement.
Inspecter l'extérieur de la maison au moins une fois par année (toiture, entre-toit, fenêtres, gouttières, calfeutrage, drainage, etc.).
Effectuer un entretien ménager régulier de la maison ainsi qu'un entretien complet au moins une fois par année pour détecter les traces d'infiltration d'eau et les moisissures dissimulées derrière les meubles, dans les garde-robes, les aires de rangement ou ailleurs.
Faire vérifier son installation de ventilation par un professionnel.
Les analyses d'air ou de poussières ne sont pas requises pour solutionner votre problème.
Il n'est pas nécessaire d'dentifier ou de dénombrer les moisissures présentes pour intervenir efficacement.
En effet, quand les moisissures sont visibles ou qu'il existe des signes indiquant leur présence, une inspection minutieuse de votre maison devrait vous permettre de retracer la cause, puis de déterminer ensuite les mesures les plus appropriées pour corriger la situation.
Nettoyer sans délai les surfaces atteintes et jeter les matériaux endommagés.
Pour les petites surfaces, facilement lavables, faire disparaître les moisissures à l'aide d'un produit nettoyant domestique approprié.
Veiller à bien assécher ensuite.
Pour les articles poreux moisis ou sérieusement endommagés par l'eau, il est recommandé de les jeter .
Pour les travaux de nettoyage ou de rénovation de grande envergure, il peut être nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée.

    Les remontées capillaires dans la maison

Ceci a pour conséquence, une évaporation  dans les ambiances, aux grés des pressions de vapeur d’eau, jusqu’à équilibre de celles-ci. Tantôt vers l’intérieur du bâtiment tantôt vers l’extérieur. A condition que les revêtements muraux le permettent.



L’ensemble du bâti ancien est exposé à une pathologie d’humidité. Celle-ci est liée au manque de coupure capillaire en sous œuvre qui est aujourd’hui obligatoire pour les constructions neuves : DTU 20.1. Le bas du mur repose sur le sol humide, engendrant par effet de mèche,  un envahissement du gros œuvre par ses capillaires (comme la mèche de la lampe à pétrole).  Le sol est parcouru par les champs magnétiques terrestres, lesquels créent une différence de potentiel entre le bas du mur qui est positif et le haut qui est négatif. Les molécules d’eau suivent ce courant ascendant envahissant les structures de gros œuvre essentiellement par le joint, du bas du mur vers le haut jusqu’à l’évaporation possible par les surfaces. Il s’agit de l’accentuation, de l’effet de mèche, exercée par les molécules d’eau en mouvance dans les matériaux.

A l’intérieur : les décollements des papiers peints et des faïences, écaillement des peintures, dégradations de plâtres et enduits, développement de mérules et champignons. L’humidité des murs occasionne la perte du pouvoir isolant naturel des murs, d’où un besoin important d’énergie en chauffage.

 

A l’extérieur : dégradation et décollement des enduits de façade. Tous ces dégâts sont visibles, mais il y a encore un effet secondaire qu’il faut obligatoirement traiter: lors de l’assèchement des murs, l’évaporation de l’humidité laisse dans les murs et en surface des «SELS MINÉRAUX» (efflorescences). Les plus courants sont : Les carbonates – Les sulfates – Les nitrates – Les chlorates.

 

Problèmes complémentaires des murs humides

 

Ecaillage de la peinture, cloquage des enduits, décollement du papier peint, pourrissement des boiseries, ce ne sont que quelques-unes des conséquences désagréables engendrées par les murs humides. Sans compter qu'un milieu humide est malsain pour les habitants.

Effet de l'humidité sur les matériaux.

Selon leur nature, au contact de l'eau, les matériaux se dégradent sous différentes formes:

Bois, sols et murs : diminution de sa résistance mécanique pouvant aller jusqu’à l’éclatement, augmentation de la conductivité thermique augmentant la consommation de chauffage. On voit souvent également un phénomène de désquamation : décollement de plaques d’enduits ou peintures plus ou moins importantes au niveau des zones humides, ou encore l’apparition de salpêtres ou efflorescence ou de moisissures avec odeurs nauséabondes, mousses et lichens en extérieur.

REMONTEES CAPILLAIRES : qu'est-ce que c'est ?

 

Le phénomène de remontées capillaires provient de l'humidité du sol qui remonte dans les murs enterrés jusqu'à environ 1 m 60 (moyenne) de hauteur, malgré le phénomène de pesanteur.

Comme le café dans un sucre, l'humidité peut ainsi monter jusqu'à l'étage d'une habitation.

Les remontées capillaires touchent les murs :

 

Pour qu'il y ait remontée capillaire, il faut que 3 conditions soient réunies :

 

- Le matériau doit être au contact de l'eau

- L'eau doit pouvoir pénétrer le matériau (porosité)

- Le matériau doit permettre à l'eau de circuler. Pour cela, il doit être capillaire, c'est à dire formé d'un réseau continu de canaux très fins.

 

La remontée capillaire est un phénomène physique. Elle concerne tous les matériaux poreux en contact avec l'eau.

Dans un matériau poreux, plus le réseau capillaire est fin, plus l'eau monte haut. La pression, la pesanteur et l'évaporation par les parois vont limiter la hauteur de la remontée capillaire. 

L’humidité liée aux remontées capillaires est sans doute la plus problématique. Ce phénomène concerne essentiellement les maisons anciennes. L'humidité touche aussi bien les sols que les murs.

L’assèchement des murs consiste à traiter la capillarité des matériaux de construction des murs réalisés en éléments jointoyés (pierre de taille, moellon, brique de terre cuite, remplissage de pans de bois...).

  

LE SALPETRE: qu'est-ce que c'est ?

 

C’est une maladie de la pierre, du mortier ou du béton. Le salpêtre est le résidu du développement des bactéries, elles utilisent pour se nourrir, l'ammoniaque provenant des eaux du sol et le carbonate de calcium contenu dans les murs, la transformation se termine en présence de l'oxygène de l'air pour former le nitrate de calcium qui constitue le salpêtre. Il convient de neutraliser ces sels minéraux et le salpetre, car ils produiraient des tâches après séchage des nouveaux enduits.

 

LE SAVIEZ VOUS?

 

En France, on estime que 50% des habitations sont touchés par des problèmes d'humidité. Et beaucoup plus pour les maisons anciennes (85%).

 

Avoir de l’humidité dans sa maison, on court un risque. Elle peut entraîner quelques problèmes de santé comme des allergies, ou des maladies comme des otites ou des sinusites, ou aux voies respiratoires comme des bronchites ou des asthmes.

 

HUMIDISTOP spécialiste dans l'assèchement des murs humides par élimination définitive des remontées capillaires. Eliminez le salpetre de votre maison!

 

 

Prenez rendez-vous avec un technicien humidité

Diagnostic gratuit

Nous contacter

HUMIDISTOP FRANCE

TEL : 09 73 53 77 55

 

EMAIL: infos[at]humidistop.fr

Entreprise certifiée QUALIBAT

Nos techniciens experts en humidité interviennent partout en France

(67) Bas-Rhin, (68) Haut-Rhin, (24) Dordogne, (33) Gironde, (40) Landes, (47) Lot-et-Garonne, (64) Pyrénées-Atlantiques, (03) Allier, (15) Cantal, (43) Haute-Loire, (63) Puy-de-Dôme, (14) Calvados, (50) Manche, (61) Orne, (21) Côte-d'Or, (58) Nièvre, (71) Saône-et-Loire, (89) Yonne, (22) Côtes-d'Armor, (29) Finistère, (35) Ille-et-Vilaine, (56) Morbihan, (18) Cher, (28) Eure-et-Loir, (36) Indre, (37) Indre-et-Loire, (41) Loir-et-Cher, (45) Loiret, (2A) Corse-du-Sud, (2B) Haute-Corse, (25) Doubs, (39) Jura, (70) Haute-Saône, (90) Territoire-de-Belfort, (27) Eure, (76) Seine-Maritime, (08) Ardennes, (10) Aube, (51) Marne, (52) Haute-Marne, (75) Paris, ( 77) Seine-et-Marne, (78) Yvelines, (91) Essonne, (92) Hauts-de-Seine, (93) Seine-Saint-Denis, (94) Val-de-Marne, (95) Val-d'Oise, (11) Aude, (30) Gard, (34) Hérault, (48) Lozère, (66) Pyrénées-Orientales, (19) Corrèze, (23) Creuse, (87) Haute-Vienne, (54) Meurthe-et-Moselle, (55) Meuse, (57) Moselle, (88) Vosges, (09) Ariège, (12) Aveyron, (31) Haute-Garonne, (32) Gers, (46) Lot, (65) Hautes-Pyrénées, (81) Tarn, (82) Tarn-et-Garonne, (59) Nord, (62) Pas-de-Calais, (44) Loire-Atlantique, (49) Maine-et-Loire, (53) Mayenne, (72) Sarthe, (85) Vendée, (02) Aisne, (60) Oise, (80) Somme, (16) Charente, (17) Charente-Maritime, (79) Deux-Sèvres, (86) Vienne, (04) Alpes-de-Haute-Provence, (05) Hautes-Alpes, (06) Alpes-Maritimes, (13) Bouches-du-Rhône, (83) Var, (84) Vaucluse, (01) Ain, (07) Ardèche, (26) Drôme, (38) Isère, (42) Loire, (69) Rhône, (73) Savoie, (74) Haute-Savoie

Diagnostic humidité maison: les raisons de faire appel à un professionnel

Les erreurs de diagnostic sont faciles à faire quand on n'est pas un pro.

Il n'est souvent pas facile de distinguer des problèmes d'humidité liés à des remontées capillaires de problèmes liés à des infiltrations. Or le traitement à choisir n'est pas le même !

Nous connaissons tous les traitements possibles et peut donc déterminer celui ou ceux qui correspondent le mieux à votre problème en particulier.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Devis humidité Supprimez l'humidité des murs, la condensation et les moisissures dans votre maison. Ventilation VPH, VMI, VMI, appareil humidité, déshumidificateur, extracteur d'humidité. Nos experts humidité sont présents sur toute la France - Diagnostic Gratuit

Appel

Email